fbpx

Seul.e face à sa vulnérabilité

Pourquoi la majorité des gens ne veulent-ils pas montrer qu’ils ont des émotions? Par peur d’être jugés? Par qui? Par d’autres personnes qui ne veulent pas dévoiler leurs émotions. Pourquoi? Par peur de paraître «faible»? Vraiment?

Méchant cercle vicieux n’est-ce pas? Qui a dit qu’avoir des émotions et les exprimer était preuve de faiblesse? Imaginez tous les torts ces quelques mots, cette fausse croyance, a pu nous faire?

Combien se sont empêchés de parler de leurs émotions, de s’en libérer, pour ne pas être «jugés»? Combien n’ont pas demandé de l’aide quand ils en avaient besoin et ont vécu une vie malheureuse? Combien se sont suicidés croyant à tort qu’ils étaient faibles? Combien de femmes ont vécu de la violence conjugales/sexuelles, car le conjoint (l’inverse est aussi vrai) refoulait tout à l’intérieur? Combien sont aux prises avec le(la) mal-a-dit, car leurs émotions refoulées les grugent de l’intérieur?

Pourquoi se montrer authentique en laissant couler ses larmes serait mal vu? Les larmes sont pour moi que l’âme qui prend sa douche pour se sentir mieux, pour se nettoyer de ce qu’il a pu voir sur cette terre qui l’a peinée.

Pourtant la vie nous a créé avec la capacité de ressentir, d’avoir des émotions et des sentiments. Il nous a même installé de mini gouttières dans le coin des yeux si jamais il y avait un trop plein de quelque chose. C’est donc tout à fait naturel, normal et sain de pleurer. Y résister, le cacher, le refouler n’est-ce pas de renier qui nous sommes fondamentalement? Des êtres vivants? S’empêcher de vivre nos émotions, les cacher, n’est-ce pas s’empêcher de vivre tout cours?

Parce que la vie, c’est une série de hauts et de bas. Ce n’est jamais un long fleuve tranquille. Et si c’était le cas, ce serait plate en titi! Les moments plus difficiles donnent de la saveur aux moments de bonheur. Les échecs (moi je les vois comme des apprentissages), les moments plus pénibles, sont un tremplin pour se rapprocher du succès/du bonheur.

Alors, pourquoi avoir honte de pleurer? Pourquoi avoir peur de demander de l’aide? Quand on est seul.e et que cela nous fait terriblement souffrir, pourquoi être gêné.e d’en parler? C’est tout à fait normal d’avoir de la difficulté à toujours être seul.e et de n’avoir personne à qui parler. L’humain est une espèce grégaire. On a besoin des autres pour survivre et pour vivre. Il est tout à fait sain d’évacuer le trop plein de vide!

Pour moi, quelqu’un qui vit ses émotions, c’est beau. C’est beau, car il/elle s’accorde le droit d’être authentique, d’être assez humble pour avouer être touché.e par une situation. C’est beau de voir quelqu’un se tenir debout, courageusement sachant que peut-être, certains vont les juger. Montrer sa vulnérabilité prend du courage. Être soi-même, être authentique dans un monde où le jugement est facile, c’est une grande preuve de force.

Je vous le dis, si vous parvenez à vous foutre de ce que les autres vont penser ou vont dire à votre sujet, vous vivrez une grande libération! Un poids énorme s’enlèvera de sur vos épaules. Si les gens vous jugent, ils ne méritent pas votre présence. En fait, ils se jugent eux-mêmes :

«Regarde la braillarde» = je ne m’autorise pas à vivre mes émotions.

«Elle est trop sensible» = je ne m’autorise pas à être sensible et laisser mon cœur me guider.

«C’est un faible, car il souffre» = je ne suis pas assez fort et confiant de me montrer sous mon vrai jour.

Vous saisissez ce que je veux dire par «Ils se jugent eux-mêmes»? Quand on comprend cela, on vient à avoir de la compassion pour ceux qui jugent…

Je suis une personne hypersensible, je n’ai pas peur de l’avouer. J’ai des hauts et j’ai des bas, comme tout le monde, mais je m’accorde le droit de vivre tous mes états. Je suis facilement touchée, tant par ce qui est beau, que par ce qui me blesse. Je préfère que ma vie soit une montagne russe d’émotions qu’une vie sans saveur, sans couleur. Je suis empathique face à une personne qui vit de la souffrance, je ne la juge pas. Je n’ai plus/pas peur de montrer ma vulnérabilité, car je suis maintenant capable de m’offrir la bienveillance que j’offre habituellement aux autres. Ma force, c’est d’écouter l’autre me dévoiler sa vulnérabilité. Je suis très à l’aise face aux émotions des autres. Aujourd’hui, j’ai le courage d’être moi-même et je vous souhaite qu’un jour, vous le serez à votre tour.

Je suis une personne hypersensible, ce qui fait de moi la personne idéale pour être une Web-amie auprès des gens qui souffrent de solitude. La confidente des gens seuls.

Allez-vous oser montrer votre vulnérabilité?

Votre Web-amie Mélanie.

Facebook
Courriel
Imprimer
LinkedIn

« Parce que bien souvent, juste parler fait du bien ! » 

Ne laissez pas vos blessures de jeunesse gâcher votre vie !

La nature est pour moi souvent une belle source d’inspiration que nous pouvons transposer à notre réalité. Voici un très bel exemple de résilience malgré les blessures de jeunesse… C’est l’histoire d’un bouleau qui, plus jeune, a servi de poteau pour soutenir une corde qui probablement barrait l’accès à une entrée de cour. On lui avait

Lire la suite »

Au revoir chère carrière policière

Au revoir chère carrière policière ! Maintenant que mon projet de chien de soutien a fait plusieurs petits, je te quitte. Je t’écris donc cette lettre d’au revoir en espérant faire la paix avec notre séparation hâtive. Nous avons passé 21 belles années ensemble et comme tous vieux couples, nous avons eu nos hauts et nos bas. Nos

Lire la suite »

Quelle est ma vision de mon monde, mon pourquoi, ma motivation !

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler de mon pourquoi. Pourquoi je me suis réorientée vers le coaching. Quand je suis rentrée dans la police en 1999, j’avais 22 ans et je voulais sauver des vies ! Je voulais jouer à l’héroïne (à ne pas confondre à vouloir jouer avec de l’héroïne, pas du tout pareil!).

Lire la suite »

Rejeté par les uns, trésor pour les autres !

Pour cette nouvelle année, je vous souhaite le meilleur ! La santé, le bonheur, l’amour de soi, de la paix et ceci va peut-être vous surprendre (car je n’ai jamais entendu quelqu’un faire ce souhait), d’être capable de vous adapter facilement à tous les changements, que vous les controliez ou pas. Tant de gens souffrent

Lire la suite »

Quand tu n’es pas dans la bonne gang !

Est-ce que ça t’est déjà arrivé de ne pas te sentir à la bonne place ? Est-ce que ça t’est déjà arrivé de douter de toi, de ne pas être heureux(se), de te sentir moche, inintéressant(e) et ce, SANS te rendre compte que tu n’étais pas à la bonne place ? Laisse-moi te parler de

Lire la suite »

La solitude, cette compagne silencieuse et dangereuse !

Livret d’information sur les effets néfastes de la solitude sur la santé physique et mentale vous est offert GRATUITEMENT. Ses causes, des ressources en plus d’idées pour briser la solitude y sont inclus.      Inscrivez-vous ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page
Call Now Button