fbpx

La force de la passion.

La force de la passion.

Logo

J’ai déjà lu quelque part que :

« Nous manquons d’énergie non pas parce que nous faisons trop de choses qui nous épuisent, mais parce que nous faisons trop peu de choses qui nous nourrissent. »

Pour moi, c’est tellement vrai. Lorsque j’ai débuté à mettre en place le projet des chiens de soutien avec mon beau Kanak, j’étais énergisée par la passion qui m’habitait. Je me relevais de ma première dépression, à la recherche d’une nouvelle mission.

Cette passion me donnait des ailes qui me permettaient d’avoir la force et le courage de sortir de ma zone de confort pour réaliser mon rêve. Moi, initier un projet ? Jamais fait ça. Et un projet de cette ampleur en plus ?? Encore moins. Moi, parler en direct devant les médias ??? Personne n’aurait cru ça possible, moi la première, puis en plus, j’aimais ça !

Mes deux premières années avec Kanak ont passé comme une balle dans un pistolet. Le temps passe vite quand on a du plaisir ! C’était une lune de miel avec la vie. J’aimais voir les sourires des victimes lorsqu’elles voyaient Kanak. J’aimais les entendre chuchoter à son oreille « Une chance que tu es là. Je n’aurais pas été capable de faire ça sans toi. » J’aimais les voir gagner en courage avec Kanak à leurs pieds pour aller témoigner devant leur agresseur.

C’est dans notre troisième année de couple chien/humain que tout a commencé à s’effondrer pour moi. Tout était mis en place pour le projet, les médias et les prix c’était du passé et il ne me restait que le plus difficile. Même si j’adorais mon travail d’accompagner les victimes, les entendre raconter comment elles avaient été agressées drainait toute mon énergie. Mon petit cœur d’hypersensible me criait que ce n’était plus ma place, mais je ne voulais pas l’écouter. Chut ! Chut! Je lui disais.

Plus ça allait, plus je me voyais crouler sous la lourdeur de la souffrance humaine que je voyais de façon quotidienne. J’arrivais à la maison épuisée, plus aucune énergie ni patience pour mes enfants. Je me sentais coupable de faire du bien aux enfants des autres, mais pas aux miens.

 J’ai fait l’autruche jusqu’à ce que je sois épuisée. Une fois que j’ai réalisé que je me dirigeais vers une deuxième dépression, j’ai quand même continué à faire ma tête de cochon (ok mauvais jeu de mots de police) pour ne pas laisser tomber «mes» victimes. L’inévitable est évidement arrivé. Dépression et stress post-trauma m’ont fait comprendre que je ne serais plus capable de retourner travailler avec mon Kanak. Ça a été une année très difficile pour moi et oui, si vous vous le demandez, je suis allée chercher de l’aide. Il n’y a pas de honte à ça.

Mais comme j’aime terminer mes histoires sur une note positive, je me suis relevée et retrouvée une nouvelle passion, soit celle d’offrir aux personnes seules des moments où elles ne se sentent plus seules, des moments de plaisir et de partage… en ligne, comme Web-amie. Je sais que je suis à ma place, car l’énergie est revenue en grande force.

Quelles sont les activités, les personnes, les pages de réseaux sociaux, les émissions télé, le travail, les lieux, les croyances limitantes qui vous drainent de l’énergie ? Faites votre propre réflexion.

Ce que j’aimerais savoir par contre, c’est quelles sont vos passions, les personnes, les activités, l’animal, le travail, les lieux qui vous énergisent?

Facebook
Courriel
Imprimer
LinkedIn

Venez nous rejoindre sur le groupe privé Facebook: Votre Web-amie Mélanie pour briser la solitude. Cliquez sur l'icône ici :

« Parce que bien souvent, juste parler fait du bien ! »

Croissance personnelle
Mélanie Bédard

Au revoir chère carrière policière

Au revoir chère carrière policière ! Maintenant que mon projet de chien de soutien a fait plusieurs petits, je te quitte. Je t’écris donc cette lettre d’au revoir en espérant faire la paix avec notre séparation hâtive. Nous avons passé 21 belles années ensemble et comme tous vieux couples, nous avons eu nos hauts et nos bas. Nos

Lire la suite »
Croissance personnelle
Mélanie Bédard

Quelle est ma vision de mon monde, mon pourquoi, ma motivation !

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler de mon pourquoi. Pourquoi je me suis réorientée vers le coaching. Quand je suis rentrée dans la police en 1999, j’avais 22 ans et je voulais sauver des vies ! Je voulais jouer à l’héroïne (à ne pas confondre à vouloir jouer avec de l’héroïne, pas du tout pareil!).

Lire la suite »
Croissance personnelle
Mélanie Bédard

Rejeté par les uns, trésor pour les autres !

Pour cette nouvelle année, je vous souhaite le meilleur ! La santé, le bonheur, l’amour de soi, de la paix et ceci va peut-être vous surprendre (car je n’ai jamais entendu quelqu’un faire ce souhait), d’être capable de vous adapter facilement à tous les changements, que vous les controliez ou pas. Tant de gens souffrent

Lire la suite »
Croissance personnelle
Mélanie Bédard

Quand tu n’es pas dans la bonne gang !

Est-ce que ça t’est déjà arrivé de ne pas te sentir à la bonne place ? Est-ce que ça t’est déjà arrivé de douter de toi, de ne pas être heureux(se), de te sentir moche, inintéressant(e) et ce, SANS te rendre compte que tu n’étais pas à la bonne place ? Laisse-moi te parler de

Lire la suite »
Croissance personnelle
Mélanie Bédard

Quand il y a des personnes qui nous énervent !

J’avais envie de vous partager cette semaine une prise de conscience que j’aurais aimé avoir fait plusieurs années plus tôt. Si mon histoire peut vous aider à réaliser ce que j’ai réalisé et vous permettre de voir certaines personnes autrement, je me dis ben tant mieux, mission accomplie ! Il vous est surement déjà arrivé

Lire la suite »

La solitude, cette compagne silencieuse et dangereuse !

Livret d’information sur les effets néfastes de la solitude sur la santé physique et mentale vous est offert GRATUITEMENT. Ses causes, des ressources en plus d’idées pour briser la solitude y sont inclus.      Inscrivez-vous ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page
Call Now Button